Et si aujourd’hui est la seule journée que je possède

Et si aujourd’hui est la seule journée que je possède

Lorsque la vie se termine brutalement, le reflexe humain est de s’attrister. La consternation vient ensuite, de ce rappel de la fragilité de la vie. Une prise de conscience aiguë qui effraie le confort de notre chair.

« car, qu’est-ce que votre vie? Vous êtes une vapeur qui paraît pour un peu de temps, et qui ensuite disparaît. »

Jacques 4:14

Nous construisons nos vies en faisant des projets, balayant les heures d’engourdissement, de divertissement. Reportant sans cesse au lendemain, dans le brouhaha du train quotidien.

Lorsque ceux-ci s’effondrent comme des châteaux de cartes par le souffle divin qui vient souverainement nous rappeler que le seul jour que nous possédons réellement est celui d’aujourd’hui. Cela entraîne une profonde réflexion, sur les priorités entre autres, mais s’insinue également un sentiment de tristesse du départ, que nous présumons précipité. Pourquoi doivent nous quitter les gens qui nous sont chers…n’est-ce pas cruel ?

Mais qu’en est-il réellement ? Sommes-nous destinés à couler de longs jours heureux sur cette terre ? Pourquoi certains partent si jeune alors que d’autres non ? Tant de questions restent sans réponse satisfaisante.

La bonne question

Mais est-ce vraiment la bonne question ?! Je veux dire et si nous nous demandions plutôt justement : si aujourd’hui est la seule journée que je possède, qu’est-ce que je vais en faire ? Comment vais-je utiliser ce temps qui m’est imparti ?

La chanson de Matthew West, What if va pleinement dans ce sens. (What if today’s the only day I got? I don’t wanna waste it if it’s my last shot) Et si c’était le seul jour que je recevais? Je ne veux pas le gaspiller si c’est mon dernier coup.

Le gaspillage est une préoccupation très actuelle de nos jours. La planète souffre de cette course aux plaisirs qui agitent les hommes. Mais pour nous les chrétiens, qui savons que tout cela est court, éphémère et vanité, ne nous arrive-t-il pas aussi quand même, de gaspiller ? Gaspiller le temps que Dieu nous accorde sur cette terre. À quoi devrions-nous prioritairement occuper notre temps ? Aux choses du royaume ! Car notre cité à nous est dans les cieux, (Philippiens 3:20)

Amasser des fruits pour les greniers célestes, pratiquer les œuvres de justice, obéir à la vérité et plus important que tout, être conduit par l’amour. Certes tout cela est le produit de l’Esprit, qui nous rend capable d’accomplir la volonté de Dieu mais c’est notre responsabilité de les pratiquer, de les fructifier et de s’en nourrir.

Le temps est court

Si aujourd’hui était ma dernière journée, est-ce que je garderais rancœur pour une offense? Est-ce que je remettrais mes envies à demain ? Est-ce je me soucierais de futilités et m’inquièterais inutilement ?

« Jésus lui répondit: «Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour beaucoup de choses, mais une seule est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, elle ne lui sera pas enlevée.»

Luc 38:41-42

La bonne part, c’est les trésors du ciel car tout le reste disparaît. Y compris nos tristesses et angoisses. La vie est courte, qu’elle dure plus longtemps ou pas. Mais inévitablement vient la mort et elle nous afflige. Mais devrait-elle ? Si nous avons choisi la bonne terre à cultiver, notre récolte nous attendra dans notre demeure éternelle. C’est plutôt réjouissant.

Bien sûr, que nous pouvons nous attrister de la perte, mais je me réjouis aujourd’hui quand ceux qui partent avait choisi la bonne part. Et je me questionne. Et moi, ai-je cultivé le bon jardin ?

Pour le reste, je m’emploie à me soumettre à la volonté de Dieu, qui seul, souverain, décide des temps et de quel sentier devrais-je emprunter. Utilisant comme Jacques cette formulation « Si Dieu le veut, nous vivrons, et nous ferons ceci ou cela. » (Jacques 4:15)

Car au final, ce que nous projetons ou imaginons ne se réalise pas forcément. C’est Dieu qui a le dernier mot.

« Il y a dans le cœur de l’homme beaucoup de projets, Mais c’est le dessein de l’Éternel qui s’accomplit. »

Proverbes 19:21

2 thoughts on “Et si aujourd’hui est la seule journée que je possède

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *