Argile qui es-tu pour contester avec le potier ?

Argile qui es-tu pour contester avec le potier ?

Aujourd’hui, remettre en question et contester les autorités et les lois ce n’est plus juste une mode, c’est devenu un vrai problème. Ne vous méprenez pas, je ne dis pas que cela soit toujours une mauvaise chose, au contraire, il n’y a qu’à regarder les questions de droits de l’Homme pour constater que c’est grâce à des remises en questions sociétales que l’esclavage a été aboli pour ne citer qu’un exemple.

Quand je parle de problématiques, je parle plutôt de la remise en question des lois de Dieu. Et comprenez bien que lorsque je parle des lois de Dieu, je parle des commandements et de tout ce qui touche à ce que Jésus simplifie en parlant de la loi de l’amour. L’amour qui ne fait pas de mal au prochain.

“Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes.”

Matthieu 22:3740

Voilà donc la vraie problématique, la remise en question des ordonnances divines. C’est ainsi que le péché est entré dans le monde. En genèse avec Adam et Ève, lorsque la seule ordonnance était :

“L’Eternel Dieu donna cet ordre à l’homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin; mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras.”

 Genèse 2:16-17

Et qu’est-ce que l’Homme a fait ? « elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d’elle, et il en mangea. » (Genèse 3:6)

Séduit par la remise en question du serpent, ils ont analysé l’ordonnance divine, ils ont pensé mieux savoir que Dieu, ils se sont arrogés le droit de décider au-delà de la souveraineté de Dieu, ils ont convoité la possibilité que le serpent leur a fait miroiter et ils ont désobéi. Par la suite, ils se sont justifiés, ils ont accusé l’autre.

L’ordre de Dieu était pourtant simple, ni trop contraignant, ils avaient accès à tout le reste mais ils ont voulu plus.

L’orgueil à l’origine du péché

L’orgueil de l’Homme qui se croit capable de jugement sur les lois de Dieu s’expose à de graves conséquences. Dieu ne fait pas de règles pour nous contraindre, ni pour nous limiter. Il est la sagesse même, ce qu’Il sait dépasse notre entendement. Mais notre orgueil nous chatouille, nous préférons nous placer comme égaux de Dieu, voulant tout réglementer et surtout se croyant capable de s’auto-déterminer.

“Moi, l’Eternel, je crée ces choses. Malheur à qui conteste avec son créateur! -Vase parmi des vases de terre! -L’argile dit-elle à celui qui la façonne: Que fais-tu?”

Ésaïe 45:8-9


“O homme, toi plutôt, qui es-tu pour contester avec Dieu? “

Romains 9:20

L’arrogance et la rébellion de l’Homme est la cause de tous ses maux. Car au lieu de se soumettre même lorsqu’il n’en connait ou ne comprend la pertinence, il brade, murmure et tasse du revers de la main l’intelligence du Créateur de l’univers. Contester pourquoi faire au final ? Dieu est Dieu ! Au dessus de nos limites, Il est le Dieu de l’impossible.


“La hache se glorifie-t-elle envers celui qui s’en sert? Ou la scie est-elle arrogante envers celui qui la manie? Comme si la verge faisait mouvoir celui qui la lève, Comme si le bâton soulevait celui qui n’est pas du bois!”

Ésaïe 10:15

Se soumettre; question de respect

Le proverbe bien connu sur la crainte de Dieu, nous indique précisément quelle est l’importance de la soumission à la grandeur de Dieu. C’est le commencement de la sagesse. Car lorsqu’on se soumet à Dieu, qu’on commence à pratiquer l’obéissance, on évite de nombreux problèmes.

“Vous qui ne savez pas ce qui arrivera demain! car, qu’est-ce que votre vie? Vous êtes une vapeur qui paraît pour un peu de temps, et qui ensuite disparaît.”

Jacques 4:14

Les enfants pensent toujours mieux savoir que leur parents, ils argumentent, contestent et désobéissent s’exposant aux dangers et aux conséquences. Alors qu’ils ne savent pas tout ce que peuvent savoir leur parents. De même avec Dieu et encore plus, car nous ne sommes que des poussières.

Heureusement que Dieu est patient et miséricordieux. Et qu’Il nous aime suffisamment pour nous pardonner nos offenses. Et qu’Il a pourvu un moyen sans sacrifier sa sainteté et sa justice. Tout suprêmement intelligent qu’Il est. Vaut mieux éviter de le contester, ne croyez-vous pas ? Dieu sait combien de fois, en pensée cela m’arrive de contester, mais au final qu’est ce que cela donne sinon tristesse et racine de rébellion… Avoir foi en Dieu c’est aussi accepter et obéir malgré l’incompréhension.

Grâce soit rendu à son amour et sa patience, car le divin Potier nous façonne selon son immense bonté.

N’oublions pas qui nous sommes et qui Il est. En anglais, une expression dit : he knows better. (Il sait mieux).

Il serait sage de le prendre en considération et ce même lorsque les ordonnances sont soi-disant désuètes ou incompréhensibles.

Soumettez-vous à Dieu nous dit Jacques. Cela me semble plein de bon sens.

Ne croyez-vous pas ?

3 thoughts on “Argile qui es-tu pour contester avec le potier ?

  1. Très très bonnes questions à bien méditer sur nous même notre comportement vis avis de Dieu et de notre prochain MERCI beaucoup sois bénie grosse bises ma belle Que le Seigneur T’ENCOURAGE bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *