Archives de
Mois : janvier 2020

Ce n’est qu’un au revoir

Ce n’est qu’un au revoir

Les yeux pétillants d’un cœur aimé Des lèvres gonflées de la passion d’un baiser Un sourire d’un rêve qui continue d’exister Le souffle court du cœur battant Des frissons remontant et chatouillant Un instant gravé dans le temps Ce n’est qu’un au revoir Cette brulante passion qui allume l’espoir Ce n’est qu’un au revoir Tout mon être ne peut qu’y croire Ce n’est qu’un au revoir Mon amour se meurt de te revoir

Osez rêver

Osez rêver

J’ai osé Ce droit de rêver Tapi derrière Ma peur d’avoir peur Peur de croire D’oser l’espoir Fragile petit cœur Justifié mon incrédulité Par des barrières Que j’avais installées Déclaré la guerre À mon droit de vouloir Par peur de retomber J’ai voulu attraper le ciel Danser dans les étoiles Sans réaliser Que pour y arriver Il me faudrait préserver Dans les épreuves à traverser Ce futur qui sommeille Qui s’envole tel un voile Lorsqu’on s’autorise à oser Il faut…

Lire la suite Lire la suite

Plus esclave de la peur

Plus esclave de la peur

Je méditais, hier soir, sur les puissantes paroles de la chanson No longer Slaves. Refrain traduit plus ou moins ainsi : je ne suis plus esclave de la peur (ou plus littéralement je ne suis plus un esclave pour avoir peur), je suis un enfant de Dieu. Peu importe, la traduction, le sujet de la peur m’inspire beaucoup étant donné que je suis venue au Seigneur, en partie, parce que je souffrais d’angoisses terribles. Il est écrit dans les proverbes…

Lire la suite Lire la suite

Tu viens me relever

Tu viens me relever

Je marchais la tête courbée Dans le silence de ma culpabilité Lasse de cette guerre acharnée Lorsque ton amour vint me relever Avec une douceur inimaginable Je sentis cette force incroyable Venir soulever mon âme De tristesse en joie Se transformèrent mes larmes Ce secours inépuisable Qui me vient de toi Encore une fois Malgré tous mes faux pas Patiemment Tu m’attends Pour m’assurer Me rassurer De ton inaltérable amour pour moi Rien, non rien de viendra Empêcher cela Au-delà…

Lire la suite Lire la suite

Amoureuse

Amoureuse

Amoureuse, J’ai dépeint aux fleurs l’odeur de ta peau, Chanté aux oiseaux que dans tes yeux, je peux m’envoler, Exposé au soleil combien tu illumines mes jours, Confié à la lune que mes rêves se sont réalisés, Chuchoté au vent à quel point ton amour m’a transporté, Raconté aux arbres combien dans tes bras je me sens protégée, Expliqué à la terre que tu es ma moitié, Puis, à l’océan que de passion tu m’as inondée, Finalement, le ciel j’ai…

Lire la suite Lire la suite

Le temps d’un instant

Le temps d’un instant

Ce moment en suspens Qui s’est gravé dans nos yeux Le temps d’un instant Où il n’y avait que nous deux Une fraction de réactions S’enchaînant émotions sur émotions Douce chaleur suivi de frissons Puis d’un battement en accélération Cette étincelle sans nom Portant le fragment D’un intriguant peut-être Qui voudrait bien, être Fugace échange Sans un mot ni contact Un feu qui démange De deux désirs qui se captent

L’onde des mots

L’onde des mots

Fracassant l’immobilité endormie Un minuscule caillou dans un saut Traverse la surface des flots Dérangeant ainsi sa sobre monotonie Ce déploiement ne restera pas sans effet Outre le caillou qui perce la fragile nature Se propagent les vibrations qui apparurent L’ébranlant jusqu’à modifier son calme parfait À la manière d’un mot qui pénètre le cœur Affectant celui-ci en réelle profondeur Brisant délicatement des barrières qui naguère Obstruaient la possibilité d’être visitée par la lumière Pareillement toute parole semée Est une…

Lire la suite Lire la suite

Pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font

Pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font

Récemment, j’ai remarqué que le sujet du pardon revient particulièrement souvent dans les articles et les enseignements. Cela a évidemment attiré mon attention puisque je vis une situation qui m’appelle à pardonner. J’entends les gens dirent, lorsque ce sujet est abordé : pardonner pourquoi et surtout pardonner quoi ? Est-ce qu’absolument tout est pardonnable? Certains diront non. J’en viens alors à ma première question du pourquoi. La réponse la plus simple est la libération. Libération de la douleur, libération de…

Lire la suite Lire la suite

Une poussière de colère

Une poussière de colère

Une particule noircissante Porteuse d’influence délétère Se faufile d’une subreptice manière Dans l’âme non vigilante Ignorée, elle grandit Dans les méandres Du cœur et de l’esprit Et continue de s’étendre La particule naguère minuscule Devient insidieusement monticule Son aura grandissante de pourriture Poursuit son œuvre de meurtrissure Sa néfaste ascendance Prenant une dangereuse importance Arrivent de douloureuses conséquences Révélant ainsi toute sa malveillance Ayant prise position en profondeur Il apparaît difficile de l’extraire De se débarrasser des effets pervers Des…

Lire la suite Lire la suite

Une brèche

Une brèche

Une trappe s’ouvre dans les méandres de mes pensées Une brèche dans ma paisible tranquillité Incertitudes persistantes qui polluent mon cœur D’une force féroce et fugace de mèche avec mes peurs Un murmure qui vomit son obscénité : « Et si ce n’était pas suffisant ? Croire que tu pouvais…vraiment ? Laisse-moi rigoler ! Qu’as-tu déjà accompli ? Tu n’es que poussière et vanité Qui voudra t’écouter ? Insignifiante, tu ne récolteras que du mépris Pourquoi te donner tout ce…

Lire la suite Lire la suite