Robes blanches

Robes blanches

Une somptueuse noce fut annoncée
Comme il ne s’en était jamais vue
Beaucoup y furent conviés
De par le monde, l’invitation fut entendue

Aurait-on pu croire que tous voudraient y aller?
Si grandiose, glorieuse, l’entrée déjà payée
Pourquoi refuser de se déplacer?
Pour quelques éphémères activités…

Seulement devait revêtir la tenue
Pour y entrer; celle choisie et donnée par l’élu
Une robe blanche, d’une extrême pureté
D’un albe rappelant la lande enneigée

Blanchie par le vermillon
Celui versé pour la réconciliation
Le sang azurant toute imperfection
Un blanc opalescent d’exception

Une rare pièce de collection
Nombreux ceux qui pensent pouvoir la porter
Peu comprendront la portée de la condition
Seulement à ceux qui de tout coeur le voudront, sera donnée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.