Puisqu’il le faut

Puisqu’il le faut

Puisqu’il le faut
J’affronterai monts et maux
Puisqu’il le faut
Me soumettre à ces eaux

Puisque tout ce qu’il faut souffrir
M’apprend à mourir
Mourir à l’insouciance
Mourir à la désobéissance

Puisqu’il le faut
Pour te rejoindre là haut
Ta gloire, mon flambeau
Me couvre tel un manteau

Dans l’adversité
De l’opposition à ton nom
Face aux moqueries
De ceux qui t’ont haï

Tu as porté le plus lourd du fardeau
M’offrant le salut, ce précieux cadeau
Je préserverai jusqu’au tombeau
Puisqu’il le faut

Mon espoir comme chapeau
Puisqu’il le faut
Supporter tous ces assauts
En attendant de rejoindre ton repos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.