L’amour en actions concrètes

L’amour en actions concrètes

Un sujet très important me tient à cœur ces jours-ci : l’amour. Il y a tant à dire à ce propos, alors pour ne pas me disperser, je vais vous parler d’une facette bien particulière et surtout très concrète de l’amour du prochain.

Par le prochain, j’entends toute personne qui croise nos existences mais plus spécifiquement, les frères et sœurs dans la foi. L’image que Paul utilise dans les épîtres est celui du corps, qui est très parlante pour comprendre l’interaction essentielle que nous avons les uns avec les autres.

Lorsque j’ai entamé ma conversion, j’ai remarqué qu’il me manquait une chose très importante dans mon rapport avec les autres : l’amour. Je ne détestais pas les gens mais j’étais devenue plus froide, détachée. J’ai expérimenté ce que Paul nous dit dans sa lettre aux Corinthiens la connaissance enfle, mais l’amour édifie. À cette connaissance manquait de la bienveillance et surtout cet amour concret qui nous fait regarder l’autre comme étant une part de nous même.

La vallée de l’humilité

J’étais évidemment choquée de moi-même et j’ai cherché auprès de Dieu, la réponse et la solution à ce manque d’amour. Et comme souvent lorsque Dieu vient travailler notre cœur, il nous fait passer par une sorte de désert. Histoire de bien nous faire constater l’état de notre cœur.

Comme un astronaute qui entre dans une salle de dépressurisation avant d’entrer ou de sortir du vaisseau spatial. Vous voyez l’image? Une étape pas forcément agréable mais nécessaire.

Cela me fait penser que j’ai écouté récemment le remarquable film d’animation inspiré du livre de John Bunyan Le voyage du pèlerin. (Si vous n’avez jamais lu ce livre, faites-le ou écoutez du moins le film.)

À un moment, le personnage principal passe par ce qui s’appelle la vallée de l’humilité. C’est un peu cela que je veux dire. Ce passage dans ce désert, vient épurer le cœur des prétentions du bon chrétien qui se confie un peu trop dans ces capacités ou ses œuvres. Une leçon bien importante.

Pécher contre Christ

Alors voilà, lorsque j’ai lu le passage de la lettre de Paul sur les viandes sacrifiées aux idoles, j’ai été frappée de constater combien c’était de l’amour concret.

Mais cette connaissance n’est pas chez tous.

1 Corinthiens 8:7

Nous oublions parfois cette simple vérité, nous ne sommes pas tous au même point de notre cheminement spirituel. Force est de constater que nous avons tendance à négliger l’aspect suivant du passage.

Prenez garde, toutefois, que votre liberté ne devienne une pierre d’achoppement pour les faibles. Car, si quelqu’un te voit, toi qui as de la connaissance, assis à table dans un temple d’idoles, sa conscience, à lui qui est faible, ne le portera-t-elle pas à manger des viandes sacrifiées aux idoles? Et ainsi le faible périra par ta connaissance, le frère pour lequel Christ est mort! En péchant de la sorte contre les frères, et en blessant leur conscience faible, vous péchez contre Christ.

1 Corinthiens 8:9-12

Non pas que nous soyons responsable des erreurs des autres mais par nos actions nous représentons Christ, pour les plus jeunes dans la foi, pour les non-croyants encore plus. Et je ne dis pas cela comme étant une obligation pesante mais justement par cette loi de l’amour qui demande de regarder l’autre comme ayant de l’importance. Paul dit même comme plus important que nous même. Comme serviteurs de Dieu et donc les uns des autres.

La loi de l’amour

C’est pourquoi, si un aliment scandalise mon frère, je ne mangerai jamais de viande, afin de ne pas scandaliser mon frère.

1 Corinthiens 8:13

La Parole est d’une simplicité désarmante. Et radicale. Cela me dit, je dois me priver non parce qu’il le faut comme pour paraître mais par amour. Parce que nous sommes un corps! C’est aussi cela mourir à nous-mêmes. Se priver si nécessaire par amour de mon prochain.

Imaginez si la main dit : ce n’est pas mon problème si le pied trébuche. Qui alors va rattraper le corps qui tombe ? Et la main qui se croit si maline, elle fait quoi si le cerveau lâche parce que la tête se fracasse?

L’oeil ne peut pas dire à la main: Je n’ai pas besoin de toi; ni la tête dire aux pieds: Je n’ai pas besoin de vous.

1 Corinthiens 12:21

Nous avons besoin des autres ! Autant pour les besoins charnels que spirituels. Cette attention aux besoins des autres c’est à nous-mêmes que nous le donnons. Notre liberté ou nos vies ne doivent surtout pas nous empêcher de nous en soucier.

Car, bien que je sois libre à l’égard de tous, je me suis rendu le serviteur de tous, afin de gagner le plus grand nombre.

1 Corinthiens 9:19

Le bien commun

Paul parle de gagner le plus grand nombre, pourquoi?

Pour la gloire de Dieu !

Si nous sommes rachetés par l’amour de Dieu, c’est précisément pour produire ce fruit dans nos vies.

L’application concrète de ce principe est simple quoique difficile à accomplir parfois. Mais si je regarde l’autre comme étant une part de moi-même, j’avance dans la compréhension de l’amour tel que décrit justement dans cette lettre aux Corinthiens.

Toutes mes œuvres sont vaines si mon but n’est pas le bien commun.

Tout est permis, mais tout n’est pas utile; tout est permis, mais tout n’édifie pas. Que personne ne cherche son propre intérêt, mais que chacun cherche celui d’autrui. […]de la même manière que moi aussi je m’efforce en toutes choses de complaire à tous, cherchant, non mon avantage, mais celui du plus grand nombre, afin qu’ils soient sauvés.

1 Corinthiens 10:23-33

Mon salut dépend de Dieu uniquement mais je contribue à l’œuvre par mes actions, étant devenu serviteur de Dieu, je travaille dans son grand jardin. Et c’est l’amour qui me permet de travailler avec plaisir et ardeur. Je dois donc veiller sur mes actions avec attention.

Je n’oublie cependant pas que comme fruit, j’ai besoin de lumière et d’eau pour grandir. Ainsi, je ne m’accable pas si mes fruits ne sont pas totalement mûrs. Je persévère simplement dans le chemin et cherche auprès de Dieu comment le servir toujours plus efficacement et selon sa volonté.

Je vous laisse avec le lien du film. Bon visionnement!

Le voyage du pèlerin

Je vous aime…en Christ 💜

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *