Voleur

Voleur

Ce que tu m’as fait subir
Était pour assouvir
Tes innommables désirs
Il t’a fallu me salir

Voleur de pureté
Abuseur de naïveté
Voleur d’innocence
Briseur d’enfance

Au sommet de cette horrible perversion
Une constatation a horrifié ma raison
Tu as mis le mot plaisir à cette sensation
Pour continuer d’assouvir tes affreuses pulsions

Tu as manipulé
Ma crédulité
Tu as terni
Ce fruit

Tu m’as fait croire
Tes horribles accroires
Tu m’as laissé penser
Que d’une certaine façon, j’avais pu le provoquer

Peut-être était-ce ma faute?
J’ai ramé pour remonter la côte
Honte et mensonges
Ont hanté longtemps mes songes


Vil monstre
Il me faut maintenant vivre avec cette ombre
Cette tâche sombre
Souvenir immonde

Je vais te dire une chose
Peut-être as-tu été la névrose
Qui a irrémédiablement abîmé ma métamorphose
C’est émiettées, que se diffuse le plus fort, le parfum des roses

Les brisures d’un vase laissent passer la lumière
Le diamant brutalement brisé devient spectaculaire
La chenille s’envole à jamais papillon

Ta honte tu la porteras à jamais, la mienne va mourir lors de mon élévation
Devant le trône du jugement, j’obtiendrai consolation
Et toi désolation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.