Tu me soulèves pour accomplir plus que je ne pourrais

Tu me soulèves pour accomplir plus que je ne pourrais

Combien de fois j’ai senti mes forces s’épuiser dans ma vie ? Honnêtement, tellement de fois que je ne pourrais les compter. Un sentiment de fatigue mentale, et même physique ou hormonale, des pensées de découragement, une lourdeur, une lassitude, toutes sortes de formes de faiblesses qui semblent vouloir me tirer vers le bas.

Je lis dans l’actualité que les taux de suicide sont à des niveaux très élevés depuis quelques années, et encore plus haut dans la situation actuelle. Je ne suis malheureusement pas surprise.

Mais ne soyez pas inquiets pour moi, je ne me laisse pas abattre si facilement même si parfois le combat et les journées peuvent être rudes.

L’un des moyens que j’utilise pour chasser et combattre ce genre de pensées, c’est la musique ! Plus précisément, la louange. Il y a tant de talents, des textes incroyables qui racontent exactement ce que je ressens. Je me sens comprise et surtout la paix et la joie reviennent alors dans mon esprit. Bien sûr, il y a d’autres moyens, la prière, la lecture, la communion fraternelle, mais la louange est spéciale pour certaines situations. Elle transforme complètement les pensées tristes et lourdes en paix et reconnaissance.

Tu me soulèves

Ces temps-ci, un chant me touche particulièrement, un chant très connu que j’ai toujours aimé mais que j’ai l’impression de redécouvrir profondément. You raise me up de Josh Gorban. Je l’écoute parfois en boucle tant il me fait du bien. Le refrain se grave dans mon espoir qui se fortifie de ces vérités.

You raise me up, so I can stand on mountains (Tu m’élèves, alors je peux me tenir sur des montagnes.)
You raise me up, to walk on stormy seas
(Tu m’élèves, pour marcher sur des mers déchaînées)
I am strong, when I am on your shoulders
(Je suis fort, quand je m’appuie sur tes épaules.)
You raise me up to more than I can be
(Tu m’élèves plus que ce que je peux être)

Cette dernière phrase, incroyablement puissante. Personnellement je la reformule un peu différemment, le « to more », je le traduis comme « pour plus ». Ça donne, dans d’autres mots, tu me soulèves pour accomplir plus que je ne pourrais.

Transformer pour accomplir

Ce matin, j’ai lu le verset du jour dans le calendrier La Bonne Semence. C’est un passage du prophète Ézéchiel que j’aime beaucoup.

« Je vous donnerai un coeur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau; j’ôterai de votre corps le coeur de pierre, et je vous donnerai un coeur de chair. »

Ézéquiel 36:26

J’ai expérimenté ce miracle, et pour affronter les montagnes et les océans déchaînés dont parle le refrain du chant You raise me up, c’est une puissance infinie qui me soulève désormais lorsque le besoin se fait sentir. Je ne suis plus seule dans mes combats, Dieu me porte réellement sur son épaule et j’ai vraiment pu faire des choses que je ne m’imaginais pas capable d’accomplir.

Pour moi la concordance est frappante. Le miracle de la puissance de Dieu en nous, c’est cette transformation de nos incapacités, nos faiblesses en un nous nouveau, qui s’appuyant sur le renouvellement quotidien de son Esprit, nous rend capable de choses que l’on s’imaginait incapable de faire ou simplement d’être ! Je me considère comme preuve vivante de cette vérité.

Ce passage d’Ézéquiel fait aussi écho à la nouvelle naissance dont parle Jésus dans l’Évangile de Jean. Ce mystère miraculeux n’est pas le fait d’une action de notre part. C’est l’œuvre de Dieu en ceux, qui comme moi, choisissent de se confier totalement en Dieu, de lui remettre entièrement le gouvernail de leur vie.

Renouvellement des forces

La route qui jalonne nos existences est parsemée de difficultés, des obstacles parfois externes mais également internes. Comme les pensées par exemple. Ces ombres qui s’infiltrent dans les interstices de nos certitudes, qui soufflent de nuageux mensonges à nos cœurs fragiles. C’est dans ces moments que la force de Dieu devient le bras qui nous élève pour que nous puissions de nouveau apercevoir le soleil qui se trouve fidèlement derrière tous ces nuages.

Un magnifique passage du livre d’Ésaïe me vient à l’esprit.

« Mais ceux qui se confient en l’Éternel renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme les aigles; Ils courent, et ne se lassent point, Ils marchent, et ne se fatiguent point. »

Ésaïe 40:31

Oui, nous pouvons nous fatiguer mais c’est alors que nous pouvons et devons nous appuyer sur Dieu, qui renouvellera nos cœurs, fortifiera nos espoirs et qu’ainsi nous pourrons continuer de marcher sur ce sentier ardu. Ainsi disparaît la fatigue et revient le courage.

Ainsi, je peux accomplir des choses extraordinaires, ces montagnes qui m’apparaissaient impossible à gravir, ces océans déchaînés que j’ai traversés. Vraiment Dieu nous élève, nous transforme pour tellement plus que nous ne pourrions jamais imaginer. Et le plus beau, c’est que, du plus étonnant et du plus merveilleux nous attend encore.

Image Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *