Tu es grand, je suis petit

Tu es grand, je suis petit

Tu es grand, je suis petit
Toi l’artisan, moi l’apprenti

Tu es le maître, je suis l’élève
Quand l’orgueil vient et m’appelle
Je répondrai;
Je ne suis que l’ouvrier dans ton chantier

Tu es le jardinier, je suis la fleur
Déjà quel honneur de te servir, toi, le Créateur

Si je venais à être entendu
Que mon nom devienne moindrement un peu connu
Dans le service de ton œuvre
Dans ma quête de répandre ton chef d’œuvre

Je souhaite sincèrement
Que mes pas ne se détournent aucunement
De ton unique volonté;
Garde mes pieds de la vanité

Que mes ambitions restent au diapason
De ta mission
Mes rêves sont une motivation
Mais accomplir tes plans reste ma première préoccupation

Il est écrit que ta puissance s’accomplit dans mes faiblesses
Alors j’accueille volontiers ma petitesse

Aiguise mon discernement pour que si je vienne à m’égarer
Tu perces mon aveuglement et rappelle à mon âme ta vérité

À toi seul la gloire, tu es l’unique qui en soit digne
Toi, qui par ton immense amour, fit grandir la vigne
De la minuscule poussière indigne
Que je suis, par ta lumière qui me guide et me conduise par tes signes

Tu es grand, je suis petit
Je ne suis que le fruit
De ton arbre de vie

Humble semence semée pour ta moisson
Pour notre glorieux retour à la maison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *