Quand Dieu nous met en garde

Quand Dieu nous met en garde

Quand je me prépare à écrire, je fais souvent des petites recherches sur le verset qui m’a servi d’inspiration. Pour voir ce qu’en disent les autres, pour approfondir ma réflexion et pour bien établir la direction de mon texte.

J’étais donc en train de lire un commentaire sur 2 Rois chapitre 8 quand je suis tombée sur une phrase qui m’a percutée de plein fouet. J’ai reçu ce que j’appelle un sévère avertissement. Dieu a mis en lumière une intention dissimulée de mon cœur.

Je vous mets en contexte.

Bien que je veuille servir de tout mon cœur, je me rends compte qu’une envie de reconnaissance totalement charnelle, était venue s’inviter dans mon projet d’écriture. Je me suis rendu compte que je me dirigeais tout droit dans un piège d’orgueil. J’avais commencé à raconter les œuvres de Dieu sans raconter Dieu. Il était mon prétexte pour mon ambition personnelle d’écrire. Plutôt que d’écrire POUR Dieu, j’écrivais ce que je comprenais de Dieu.

Vous comprendrez que tout cela se fait un peu sournoisement. Je le remercie de m’avoir avertie.

Je me rends compte que Dieu nous appelle à le servir par le témoignage de Ses œuvres dans nos vies. Il y a une différence entre décrire les œuvres et raconter ses œuvres. Quand je décris, je me place comme un miroir qui reflète. Je vous décris ce que je vois, je ne vous laisse pas vous-même voir. Alors que quand je raconte je deviens le miroir par lequel vous pouvez voir Dieu à travers mon témoignage.

La correction ou mise en lumière de nos intentions charnelles peut être humiliante et désagréable. Mais elle est TOUJOURS salutaire.

Il est écrit que Dieu corrige ses enfants (hébreux 12 : 5-11), même que cela est une preuve supplémentaire de notre statut d’enfants de Dieu et cela participe à notre sanctification. Alors gloire à Dieu pour ses mises en garde.

C’est aussi au travers de la laideur de nos profondeurs que nous découvrons toute la beauté de Sa grâce.

Je me rappelle l’une des plus importantes prières que j’ai faite dans les débuts de ma conversion.
« Seigneur je veux suivre TA voie! Garde-moi des pièges sur ma route, garde-moi sur le droit chemin. Je te cherche de tout mon cœur, merci de te laisser trouver comme tu l’as promis. »

Je réitère cette demande aujourd’hui car les pièges de notre ennemi sont nombreux et subtils. Je veux TE servir toi et Toi seul. Éprouve mon cœur et purifie-le de tout ce qui ne sert pas Ta gloire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.