Pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font

Pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font

Récemment, j’ai remarqué que le sujet du pardon revient particulièrement souvent dans les articles et les enseignements. Cela a évidemment attiré mon attention puisque je vis une situation qui m’appelle à pardonner.

J’entends les gens dirent, lorsque ce sujet est abordé : pardonner pourquoi et surtout pardonner quoi ?

Est-ce qu’absolument tout est pardonnable? Certains diront non. J’en viens alors à ma première question du pourquoi.

La réponse la plus simple est la libération. Libération de la douleur, libération de la colère, de la rancune, de la haine et libération de la souffrance qui étouffe la paix et la joie.

Qui ne souhaite pas cette libération ?

Lorsque je réfléchissais à cela, cette phrase que Jésus a prononcé sur la croix m’est revenue à l’esprit.

« Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font. »

Luc 23 :34

Imaginez la situation, il a été battu, fouetté, ils se sont moqués, ses pieds et mains cloués, sa tête lézardée d’une couronne d’épines. Et malgré tout cela, il trouve en lui suffisamment de force et surtout d’amour pour pardonner.

Bien sûr, nous pourrions argumenter qu’Il était le Fils de Dieu, un être d’exception et cela est vrai. Pourtant, si nous épluchons les écritures, des paroles semblables ont également été prononcées par quelqu’un d’autre. Ce passage est dans les Actes des apôtres.

« ils se précipitèrent tous ensemble sur lui, le traînèrent hors de la ville, et le lapidèrent. […] Puis, s’étant mis à genoux, il s’écria d’une voix forte: Seigneur, ne leur impute pas ce péché! Et, après ces paroles, il s’endormit. »

Actes 7: 57-60

Étienne, un jeune chrétien, tout aussi humain que vous et moi, se fait lapider pour avoir parlé de Jésus. Il n’est donc ni un méchant ni coupable d’atrocités. Et donc pendant que des gens enragés lui jettent de grosses pierres sur son corps sans protection, il demande à Dieu d’accorder le pardon à ces tortionnaires.

C’est assez puissant de réflexion, n’est-ce pas ?

Par ignorance

J’aimerais maintenant revenir sur les mots de Jésus. Car ils ne savent pas ce qu’ils font. Je ne sais pas pour vous mais cette partie m’inspire beaucoup.

Un peu comme des enfants qui sont en apprentissage, cela me rend plus prompte à la tolérance et la compréhension.

Les âmes non éclairées sont réellement aveuglées par beaucoup de choses. Ils suivent la masse et leurs envies souvent égoïstes. Tout comme moi auparavant. Et comme il m’arrive encore parfois d’avoir envie de faire. La seule différence est que désormais, j’ai la conscience éveillée par Dieu. Qui m’enseigne, me reprend et me dirige.

Tout cela pour dire qu’une mauvaise action faite dans l’ignorance est relativement plus aisée à pardonner.

Les cas de méchancetés délibérés restent rares et plus délicats, je ne me prononcerai sur ce propos. Je dirais seulement que la meilleure solution reste tout de même de remettre à Dieu la souffrance occasionnée ainsi que la colère. Car sinon cela pourrait devenir un brasier qui viendra tout détruire si vous le laissez grandir. Je parle d’expérience vécue.

Et attention, je ne dis pas qu’il faille rester masochistement dans des situations ou des relations qui nous font du mal sous prétexte de devoir être amour. Non, nous sommes également appelés à vivre en paix.

Cette manière de vivre en paix, se fait par le moyen des consignes de Jésus.

« Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent.»

Matthieu 5:44

La prière !

De par la prière qui est le moyen défensif que nous avons pour vaincre spirituellement la haine, nous pouvons arriver à appliquer la volonté de Dieu quant au pardon.

Cela peut être un très long processus selon les blessures, c’est normal, ne nous accablons pas inutilement et appliquons-nous à essayer.

Soyons encouragés, Dieu est patient !

« Mais aimez vos ennemis, faites du bien […] Et votre récompense sera grande, et vous serez fils du Très-Haut, car il est bon pour les ingrats et pour les méchants. Soyez donc miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux. »

Luc 6 : 35-36

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *