Les filets du néant

Les filets du néant

Vous vous croyez libres de vivre dans les ténèbres ?
De jouer comme des enfants inconscients
De danser avec les filets du monde du néant
Croyant avoir compris les rouages de cette algèbre

Ne savez-vous pas que se brûlent ceux qui jouent avec le feu
Personne n’est totalement à l’abri dans ce jeux dangereux
Même si séduisantes et affreusement attirantes;
Toujours seront chaudes et traîtres, les braises rougeoyantes

Pensiez-vous vraiment survivre à l’océan
Vous enfonçant toujours plus céans
Dans les douces vagues des rives
Elles sont monuments dans la froideur de la dérive

Vous mésestimez gravement le danger
Il viendra dans l’ombre vous happez
Vous pensiez vraiment qu’il était votre ami ?
Il est votre pire ennemi, vous êtes des jouets, des souris

Un lent poison qui d’abord vous séduit
De jouissances vous étourdit et vous éblouit
Un jour, sans vous en apercevoir, sournoisement les mailles
Commencent à se serrer, puis pour finir, elles vous entaillent

Ce noir avec lequel vous flirtiez devient de plus en plus sombre
Le malheur vient s’infiltrer dans tous les interstices de votre monde
Un abyssale désespoir gangrène vos rêves, vos envies
Contaminés jusqu’à perdre toute saveur pour la vie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.