Le gardien

Le gardien

Le gardien de l’aube de ta vie
Chacune de tes respirations a recueilli
Tes moindres mouvements a suivi
Jusqu’au jour où tu es de la matrice sorti
Sur le sein maternel tu as été mis
Cajolé, rassuré et nourrit

Tranquillement suivant le temps, tu grandi
Le gardien de tes jours du midi
A veillé à ce que tu sois instruit
Pour qu’aux matins de brumes
Tu ne tombe dans la haine ou l’amertume
Que toujours l’espoir soit ce qui t’allumes

Traversant ton existence
Avec passion, patience et persévérance
Trébuchant parfois, toujours te relevant
Ayant compris les leçons, apprenant
Placées sur ton chemin
Par le gardien de tes demains

Arrivant finalement vers ton hiver
Dans ta fin de traverser de l’univers
Nostalgique et rassasié de jours
Ayant connu douleur et grand amour
T’accompagne le gardien du crépuscule de ta nuit
Pour ta dernière danse avant le minuit de ton récit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.