La Pâque

La Pâque

Durant plus de quatre cents ans,
Israël fût prisonnier et esclave; souffrant terriblement.
Ils supplièrent pour la libération, pour échapper à la domination,
L’Éternel, le Dieu vivant, prépara un plan, par l’entremise d’un enfant.

Moïse sauvé pour accomplir son grand destin,
Revint vers son peuple pour demander la fin de sa tribulation.
Pharaon refusa et dans son indignation,
Il crut pouvoir tenir contre le Dieu de la création.

Celui-ci fit venir dix plaies sur l’oppresseur.
Par orgueil, Pharaon s’entêta et laissa endurcir son cœur.
Lorsque vint le moment de la dernière plaie,
Dieu institua un signe qui les distinguerait et de la mort, les épargnerait.

Avec le sang d’un agneau en apparence parfait,
Ils peindraient le linteau de la porte, de cette manière, ils marquaient
Leur appartenance à Dieu et la mort lorsqu’elle passerait,
Saurait que le sang les couvrait.

Par la foi, ils obéirent et firent ce qui leur avait été demandé,
Par leur obéissance, ils furent épargnés.
Par leur foi, ils furent exaucés et délivrés,
Par leur obéissance, ils purent goûter à la liberté tant espérée.

Des années plus tard, Jésus, l’Agneau parfait,
Vint pour accomplir pareil dessein.
Par son sang versé pour nos fautes, par son sacrifice, il a pris notre condamnation.
La mort éternelle peut passer par-dessus nos effractions.

Par Lui nous avons la réconciliation, par Lui nous pouvons espérer être sauvé,
Par Lui, nous sommes lavés, justifiés, sanctifiés et pardonnés.
TOUT a été accompli, la mort a été vaincue, le prix à été payé,
Notre Pâque a été immolée et Il est ressuscité!

Comme les Juifs, nous étions prisonniers
De la mort et de nos péchés,
Par Sa mort, nous sommes délivrés,
Par Sa vie, nous vivrons pour l’éternité!

« Si donc le Fils vous affranchit,
vous serez réellement libres. »

Jean 8 :36

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.