Fleur fanée

Fleur fanée

Faire ce qu’il faut sans relâche
Honnête, intègre dans mes tâches
Malgré la fatigue, les envies d’être lâche

Aimable autant que possible
Présent pour aider, vaillant et disponible
Tâchant réellement d’être irrépréhensible

Pour recevoir quoi en retour?
Mépris, déception, jour après jour
Qui viendra à mon secours?

Injustement traité
Dur de ne pas riposter
Impossible de ne pas être affecté

Je n’ai jamais voulu de trophée
Ne m’habite aucun sentiment de supériorité
Ni ne pense que je devrais plus mériter

Juste une lourdeur
De ne recevoir si peu de chaleur
Comme se fane sans lumière la fleur

Ma source de joie s’est tarie
Les réserves percées, rien ne remplit
La rage m’envahit

Ce mal a eu raison
De ma motivation
Trop de trahison

Ne devrais-je récolter
Ce bien que j’ai semé ?
À quoi bon continuer…

Mais je refuse pourtant d’abandonner…
Abandonner quoi au juste? Ma dignité?
Hors de question! Ça serait comme cesser de respirer

Seul je ne peux endiguer
J’ai trop encaissé
Pourtant il me faut persévérer !

Vais-je devenir comme ceux qui m’ont blessé ?
À leur niveau me rabaisser?
À qui je souhaite ressembler?

Non je ne vais pas laisser gagner ma peine
Je ne laisserai l’amertume entrer dans mes veines
Je ne peux vivre de haine

Je choisis encore l’amour, la bonté
Je puiserai force dans cette volonté
Ma conscience mon bouclier!

Sans doute seront-ils encore méchants
Moi j’ai choisi mon camp
Fidèlement revient le soleil au levant

Inlassablement sans bruit
Peu importe la noirceur de la nuit,
Ainsi reviendra l’amour et ses fruits

« L’Eternel est près de ceux qui ont le coeur brisé, Et il sauve ceux qui ont l’esprit dans l’abattement »

Psaumes 34: 18

À lire également : nourrir ou mourir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.