Douce pluie

Douce pluie

Mon sol se languissait
Assoiffé, il pleurait
De sanglots à soupirs
Son manque à souffrir

De tous ses vœux
Il appelait, malheureux
Pour recevoir du soutien
Un secours diluvien

La déshydratation le guettait
Son courage se désagrégeait
Tant son besoin était grand
Il fut entendu au firmament

Le grand vent appelé
Sommé d’apporter les nuages
Pour un somptueux arrosage
Un torrent déversé sur la vie épuisée

Une si douce et abondante pluie
Il en fut si reconnaissant
Et de joie débordant
Qu’il en fleuri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *