Courir avec les chevaux

Courir avec les chevaux

J’ai voulu apprendre à courir
À pas de géant parcourir
Ces montagnes à gravir
Sans me heurter à ce qui me ferait souffrir

J’ai voulu rivaliser avec les équidés
Galoper sans me dépenser
Mais le découragement vint me trouver
Lorsque mes pas virent à trébucher

Pour conquérir les flots
Et courir avec les chevaux
Maîtriser d’abord le trot
Ensuite se lancer au galop

Pour se rendre au matin
De la nuit, il faut emprunter le chemin
Traverser vaillamment les ravins
Malgré les difficultés du terrain

Dans les dédales escarpés
S’exercent la vigilance
Au creux de l’adversité
Naît la persévérance

J’ai appris à me relever
Pas à pas avancer
Mes pieds s’en sont trouvés, fortifiés
Enfin prêt à courser

3 thoughts on “Courir avec les chevaux

  1. Merci pour ce beau poème ,qui fait une comparaison entre notre marche chrétienne et celle du cheval. Faisant au passage , un clin d’œil au livre de Jérémie

  2. J’aime beaucoup ce poème qui fait la comparaison d’un cheval de course avec notre marche chrétienne. On pourrait en faire un chant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *